Jean-Jacques Blanc

Jean-Jacques Blanc

jako photo

➢ auteur compositeur interprète du groupe « Drôles De Drames »

 ➢ Un comédien chanteur amoureux des chansons-chroniques fourbes écrites au masculin-féminin sur les mésaventures de l’amour, de la solitude, de la paresse relationnelle et sexuelle, et autres galères du même acabit.

 ➢ Jean-Jacques fait des concerts pour le plaisir de jouer :

 – une envie de polissonnerie verbale et de liberté musicale érigée en principe existentiel,

 – une musique originale utilisant les « styles » (jazz, fado, blues, chanson, bossa…) comme des mises en scènes de ses textes…

Drôles de Drames

Jako – Chant & flûtes

José Dos Santos – Guitares.

Rémy Chaillan – Batterie & percus.

Pierre-André Moll – Contre Basse

3 musiciens de Jazz et 1 comédien chanteur, c’est sous cette forme ( guitare, contrebasse, batterie, voix et flutes ) que depuis 2004, les Drôles de Drames font des concerts pour le plaisir de jouer :

« Drôles de Drames n’est pas un groupe qui joue de la musique. A les écouter, on a plutôt l’impression que c’est la musique qui choisit leurs doigts de musiciens et le souffle de leur chanteur pour trouver refuge. Il fallait bien cela à une époque où elle se vend comme du savon à barbe. Chaque morceau est une célébration de la voix, de la parole, de la mélodie.

Et quand, lors d’un concert, on se croit bien installé dans un registre de la tradition française, ils nous bousculent soudain pour nous transporter vers un ailleurs : les rues de Lisbonne avec son Fado et l’ombre de Fernando Pessoa. Et quand vous pensez enfin vous reposer, adossés à des notes gonflées de nostalgie, c’est le rire qu’ils vous arrachent et l’envie de danser, et l’envie de tanguer : « la barquette! Chanson réaliste! ».

Drôles de Drames, une contradiction dans les termes, un oxymoron : maintenant vous comprenez pourquoi. Ils chantent pour enchanter. Ils ont compris que les cordes d’une guitare, les baguettes d’une batterie, les trous d’une flûte, le grain de la voix n’ont d’autre fonction que de nous procurer du désir de vivre et d’aimer. » 

Marc Mercier vidéaste et réalisateur.

 

Lors de leurs nombreux passages en région PACA, Drôles de Drames a multiplié les expériences scéniques notamment :

● mars 2012 à L’Espace Julien « Bouillon Marseillais »

● janvier 2012 au Pasino d’Aix en Provence

●  juin 2011 à « l’Estak Crew » Marseille « Bouillon Marseillais »

● Création : « Je suis… pas fini » Théâtre Marie-Jeanne Marseille février 2011

● Festival des Arts de Passage  juillet 2010 Emmaüs

● Concert LAM (léda atomica musique) 5 & 6 février 2010

● Festival musique de Porto PORTUGAL 4 octobre 2008

● Concert avec l’artiste Américano-Chilien José PROMIS (juillet 2008) Marseille

● Théâtre de Verdure de Peynier ( juin 2008)

● « Mars en musique » Théâtre de Lenche ( mars 2008 )

● 20 ème Festival des Instants Vidéo (Polygone étoilé décembre 2007)

● Théâtre de verdure (Carry le Rouet juillet 2007)

● Friches la Belle de mai (instants vidéo juillet 2007)

● Vitrolles salle du Roucas (juillet 2007)

● Concert spectacle « hurle à la lune », les 24 et 25 février 2006 au théâtre de Lenche

● Au théâtre de Lenche en mai 2004 et avril-mai 2005, où ils ont composé la musique et interprété la pièce « L’Intranquille » d’après Fernando Pessoa, mise en scène Pierre Carrelet.

● Aux « Dock des Suds » (Marseille) où ils ont partagé l’affiche avec Juliette Greco et Art Mengo.

● Au « Poste à Galène » où ils ont fait la première partie de l’artiste belge Marka.

● Au festival « Kolorason » de Toulon.

● Au festival « Toulon Quartiers du Monde ».

● Au festival de Jazz « Côté Jardin » à Manosque.

Contact :   Jean-Jacques Blanc (Jako)

59, bd Camille Flammarion 13 001 Marseille

04 91 64 74 15 / 06 84 04 69 67

http://myspace.com/drolesdedrames

 

 

Les commentaires sont clos.